Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 18:50


Je viens de trouver un long texte qui décortique bien notre maladie la Fibromyalgie
chez  Mamy Ginou et  Domie l'auvergnate.
Il explique bien notre maladie!!

LA FIBROMYALGIE

Maladie « orpheline » caractérisée par un état chronique de douleurs neuropathiques de jour comme de nuit : Douleurs tendino-musculaires, Troubles du sommeil, Fatigabilité, Epuisement, Troubles de la concentration et mémorisation, Anxio-Dépression Réactionnelle pouvant engendrer un handicap réel.

La fibromyalgie est un état clinique qui relève en priorité d'un dysfonctionnement central du système nerveux autonome et d'un dysfonctionnement du contrôle des douleurs.

Ces dysfonctionnements sont souvent la conséquence, dans un contexte de terrain génétiquement prédisposé, de la décompensation d'un stress chronique d’origine psychologique ou physiologique subi sur une durée souvent longue et souvent de manière répétitive, non maîtrisé, non pris en charge, car considéré comme banal au départ.

En France la fibromyalgie touche plus de 2 millions de personnes dont 200 000 dans un état de handicap sévère.

La maladie touche essentiellement les femmes : (3/4), très certainement à cause d’états hormonaux et musculaires différents de celui des hommes (1/4).

L’âge moyen d’apparition de la maladie se situe aux alentours de 40 à 45 ans, mais les jeunes adultes, les adolescents, voire les enfants peuvent en être atteints.

Sur la personnalité des fibromyalgiques, on remarque des traits communs avant l'apparition de la maladie : une hyperactivité, également une intelligence au dessus-de la moyenne, un surpassement dans tout domaine pouvant aller jusqu’à la limite de l’épuisement !

Une hypersensibilité des sens et des émotions est constatée.

Et l'on remarque avec étonnement que ce dépassement de soi, n'entraîne aucune lésion et troubles dans un quelconque domaine.

D’une façon générale, le processus fibromyalgique s'enclenche :

- à partir d'un terrain génétiquement prédisposé dès lors que le domaine physique est atteint du fait d’un traumatisme, lié à un accident, virus, chirurgie, pathologie, rhumatologique et autres,

- si la personne traverse des moments douloureux psychologiquement : passages dépressifs, anxio-dépressifs, évènements stressants ( deuils, licenciements, abus, dévalorisations socioprofessionnelles, incompréhension familiale...)

- si la réaction de l'individu est inadaptée à la situation ou insuffisante (évitement,

refus du processus de deuil ou d'aide aux victimes ...)

Le système de gestion du stress sera alors saturé et les dérèglements physiologiques s’installeront ; le fonctionnement desneurotransmetteurs et des voies normales neurologiques cérébrales est perturbé.Les messages et influx sont altérés : la fibromyalgie est installée.


UNE REELLE MALADIE



Les plus grands chercheurs de par le monde s'accordent maintenant à penser, après maintes constatations, que la fibromyalgie est une entité à part entière, qui ne peut être traitée comme une autre maladie qui aurait des liens ou expressions similaires. Les recherches en génétique offrent une perspective de compréhension bien meilleure de la maladie et très certainement des perspectives de soins réels et adaptés prochainement. IRM fonctionnelles, dosages Glutamate, protéine ASIC3, révèlent les dysfonctions, mais ne constituent pas un marqueur fiable de la fibromyalgie. Des travaux de recherches d’un marqueur spécifique de celle-ci sont en cours.

En effet, le caractère héréditaire de la maladie semble très présent.

On peut noter donc deux origines du déclenchement de la maladie :

-1/: à des facteurs génétiques prédisposant

-2/: à une accumulation de stress prolongé et mal géré quelque soit son ordre, induisant une modification du comportement de réponse du système neurologique qui perdure dans le temps, créant des voies nerveuses privilégiées à l’expression douloureuse et aux contractures réflexes, l’ensemble dans un cercle vicieux très délicat à maîtriser.

Nous parlerons donc de fibromyalgie de prédisposition et de fibromyalgie acquise.

Dans les deux cas, la maladie ne se déclenchera que lorsqu’ un ou plusieurs stress physiques, physiologiques ou psychologiques, mal perçus, mal gérés, auront dépassé le seuil de tolérance propre à chaque individu et auront créé des liaisons nerveuses privilégiant l’expression hypersensible de la douleur et l’inflammation en quelque sorte des zones cérébrales chargées de gérer et modérer l’expression douloureuse.

Ce seuil une fois franchi, la maladie apparaît irrémédiablement et ne semble pas pouvoir céder complètement à quelques médications ou soins actuellement prodigués.

Néanmoins, nous devons distinguer trois états de la fibromyalgie:

- le stade 1 : constitué par des gênes de tous ordres, mais qui permet encore une vie sociale et professionnelle normale.

- le stade 2 : maladie bien installée d'une façon chronique, les douleurs ressenties sont impérieuses et occupent la majeure partie de la vie du malade, de jour comme de nuit, rendant les relations sociales ( travail , famille) très fortement perturbées voire impossibles. - le stade 3 : le malade peut devenir invalide.
_________________


CELA SE PASSE DANS LE CERVEAU
 MAIS CE N’EST NULLEMENT UNE MALADIE PSY.


Pratiquement la totalité du cerveau est impliquée dans la maladie :

- particulièrement l'hippocampe qui traditionnellement régule le stress, est saturé en cortisol et atrophié.

- l’amygdale est suractivée : le patient, même au repos est hyperactif, hypersensible, tendu et douloureux.

- le cortex cingulaire n’assure plus son rôle de médiateur ; les émotions deviennent très difficilement gérables sans générer de stress perçu comme négatif.

- l'horloge interne synchronisée parl'hypothalamus antérieur est fortement perturbée dans ses fonctions.

Le cerveau qui souffre, engendre une distorsion de production des neuromédiateurs essentiels que sont la sérotonine, la dopamine et la noradrénaline. Le cerveau n’opère plus efficacement son rôle de transmission et de régulation des informations reçues.

Il est extrêmement fréquent que les malades souffrant de fibromyalgie soient atteints d'un sommeil non réparateur, entrecoupé, de mauvaise qualité, les causes sont encore mal élucidées, (mis en évidence par les ondes Alpha perturbées lors du sommeil avec micro-réveils très fréquents)Cette dette de sommeil entraîne de nombreux troubles de réparation et de repos des organes, des muscles et des tendons, ainsi qu'un dérèglement de la production des hormones traditionnelles à des heures adéquates. Elle entraîne un état invalidant, dévalorisant pour le malade qui se replie sur lui- même ; car incompris de son entourage, de son employeur, de sa famille , de ses amis, de son médecin même!

Je remercie toutes celles concernées
ou non par cette maladie,
d'avoir lu
ce texte .! 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

calimero 09/01/2012 23:31


Je te le dirai dès demain si je ne me fais pas hospitaliser, à Grenoble où Lyon, en rhumatologie, car avec ma perte de poids, j'ai très mal, malgré mon traitement.


je t'embrasse très fort.

calimero 09/01/2012 22:46


Merci ma yanou et à tes amies pour cet article?


Bravo pour ta roderie commencer, et d'avoir repris la marche.


Bises mon amie, demain rdv chez ma rumathologue, vers Grenoble.


A bientôt

YANOU 09/01/2012 23:23



J'espère te revoir très bientôt .. Dit moi quand je peux venir par chez toi ? Gros bisous 



Galantry26 06/01/2012 00:51


Coucou ma Yanou, quel bonheur d'avoir pu passer la soirée avec toi après une longue coupure ! j'ai découvert cette maladie avec toi, et je sais que ce n'est pas facile tous les jours ; dommage
que la famille, les gens autour des malades souffrant de cette maladie orpheline et si peu connue, ne veuillent pas voir et comprendre votre souffrance ; je suis là près de toi et avec toi,
autant que je le peux, bisous et à très bientôt, Anne-Marie